La capoeira

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La capoeira

Message  Taxam le Lun 15 Sep - 21:17

La capoeira est un art martial brésilien qui puise ses racines dans les méthodes de combat et les danses des peuples béninois du temps de l'esclavage au Brésil. On situe l'origine de ces techniques en Angola, une ancienne colonie portugaise. Une forme très analogue, aussi bien dans les gestes que dans les rythmes, est d'ailleurs connue et pratiquée dans tout l'océan Indien sous le nom de Moringue depuis plusieurs siècles. La capoeira est un art martial qui utilise beaucoup les pieds car les mains des esclaves étaient enchaînées. Au début, les mouvements étaient très proches du sol (copiés sur les mouvements des animaux) mais avec l'arrivée de peuples orientaux avec leurs propres techniques d'art martial, la capoeira a développé les coups de pieds et de nombreuses acrobaties.

HISTOIRE

La capoeira est, semble-t-il, apparue entre le XVIe et le XVIIIe siècle au Brésil. Le premier document connu remonte à 1789, à Rio de Janeiro. Elle était alors exclusivement pratiquée par les esclaves noirs. Elle se distingue des autres arts martiaux par son côté ludique et souvent acrobatique (La capoeira est un mélange de danse et de style de combat, la danse cachant ainsi le caractère de combat, nettement utilisé par les tribus sous l'esclavage afin de masquer la violence de la danse). Les pieds sont très largement mis à contribution durant le combat et les « joueurs » prennent souvent position en équilibre sur les mains pour effectuer leurs mouvements de jambes. Il s'agissait à l'époque pour les esclaves de s'entrainer au combat, sans doute en prévision d'une fuite prochaine. Pour ne pas être reconnue comme un art de combat qui aurait été évidemment réprimé, les esclaves la déguisèrent en danse rituelle.

Longtemps interdite et réprimée car considérée comme pratiquée par les brigands et malfrats en tous genres , la capoeira se pratiquait dans la rue, et les « capoeiristas » ou "Capoeira" causaient des désordres. Dans les années 1930, Mestre Pastinha, créateur de la "capoeira angola" puis maître Bimba créateur de la "capoeira régional" (1900-1974) ont créé la première école (payante), d'abord tolérée, puis autorisée officiellement, à condition de rester entre ses quatre murs

LA CAPOEIRA MODE D'EMPLOI

La principale caractéristique de la capoeira est la roda, elle en est la parfaite illustration. Elle met en scène tous les aspects de la capoeira : l’aspect martial avec ses combats et l’aspect artistique avec les « flores » (acrobaties), les chants et les instruments typiques de la capoeira. Le jeu symbolise le combat, l'expression corporelle et la conversation non verbale entre les deux partenaires. La roda (ronde en français) est la ronde que forment les capoeiristes lors des confrontations qui sont appelées « jeux ». Cette ronde qui sert à délimiter l’espace de jeu, sert surtout à créer une ambiance propice au spectacle. En effet, cette roda crée, par ses chants et ses rythmes brésiliens, une ambiance festive et chaleureuse qui « donne de l’énergie » aux capoeiristes qui s’affrontent au centre.

http://fr.youtube.com/watch?v=oxZexuDY_PQ : Roda avec la participation de Mestre Bimba[b]

Il existe deux styles bien distincts : Angola et Regional. La Regional se joue sur un rythme rapide avec des mouvements rapides, beaucoup de déplacements et des « flores » (acrobaties). L’Angola se joue sur un rythme plus lent avec des mouvements précis et près du sol, mais elle peut devenir rapide et se jouer débout.On rencontre également d'autre "styles" de capoeira comme la iuna,l'amazonas et la benguela.la iuna est acrobatique alors que la benguela,bien qu'acrobatique,est plus technique et près du sol.l'amazonas quant à elle reproduit les mouvements de différents animaux tels que le crocodile,le singe... Le capoeiriste qui chante influe également sur le « jeu »(jogo) produit au centre de la roda. En effet, les chants qui accompagnent le rythme des instruments sont souvent porteurs de sens : ils racontent une histoire qui met en avant certaines valeurs ou simplement des caractéristiques de jeu qu’il faut essayer de reproduire dans la roda. Un bon capoeiriste doit savoir interpréter le rythme et les chants afin de produire un jeu qui corresponde, c’est-à-dire adapter sa vitesse et ses mouvements au rythme des instruments et mettre en pratique les valeurs ou caractéristiques de jeu dont il est question dans les chants. Par exemple un jeu plein de malice (mandiga), ou d’acrobaties ou encore de mouvements d’animaux.

Roda de Capoeira angola : http://fr.youtube.com/watch?v=tyehq1SfwFw
Roda de Capoeira Regional: http://fr.youtube.com/watch?v=Uv-WMFWpjo0

Source Wikipédia

A Toulouse, plusieurs groupes sont représentés. Personnellement, j'ai été en contact avec le groupe Senzala dont Nestor Capoeira est le fondateur (entre autres). Toutefois, plusieurs autres groupes sont représentés sur Toulouse.

Pour en savoir plus, en français, je conseille le livre de Nestor Capoeira : "le petit manuel de la capoeira" pour avoir une première vue de la capeira.

Pour finir, je conseille à tous cet art martial étant à la fois très sportif et ayant également une ambiance exceptionnelle.[i][u]

Taxam
Admin
Admin

Nombre de messages : 178
Age : 33
Localisation : Rebigue
Date d'inscription : 13/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://toulouzen.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum